Herpès

Sommaire   

Qu'est-ce que l'herpes ?

Liens utiles

Association Herpes


Comment se transmet-il ?
Quels sont les symptômes ?

Quelles sont les complications possibles ?

Comment se fait le diagnostic ?
Existe-t-il un traitement ?
Et mon/ma partenaire...

Quelques chiffres

Qu’est-ce que l’herpès ? 

L'herpès est une maladie virale causée par l' Herpès Simplex Virus(HSV).

Le virus existe sous deux formes : HSV1 responsable de l'herpès labial (ou bouton de fièvre) et HSV2, responsable de l'herpès génital.


Comment se transmet-il ? 

L’herpès se transmet essentiellement par le contact. 20% des cas d'herpès génital sont dus au virus HSV1, responsable du bouton de fièvre. Ceci est lié au fait que la contagion découle des rapports non protégés et oro génitaux ; la contagion est importante pendant les poussées.


Il est important d'utiliser le préservatif, surtout si  l’herpès se développe sur le pénis, dans le vagin et dans le col de l’utérus. Il est le seul moyen pour empêcher la transmission du virus lors de rapports sexuels.  

Attention: si chez l’homme l’herpès se situe au niveau du gland, du prépuce ou des testicules, la contagion se fera s’il met le préservatif seulement au moment de la pénétration.

Inversement, la contagion se fera de la femme à l’homme au niveau de la partie que ne couvre pas le préservatif ou juste avant qu’il n’en mette un.

Quels sont les symptômes ? 

Au début de l'herpès, on note les mêmes symptômes que ceux de la grippe. Après la transmission, le virus se positionne au niveau d’un ganglion nerveux où il se réactive régulièrement.

La personne infectée sent alors des picotements, des brûlures, des cloques et des démangeaisons.

Puis, apparaissent des douleurs locales, des rougeurs, des vésicules et des croûtes qui s’accompagnent de fièvre, de maux de tête, de fatigue et de perte d’appétit.  

Quelles sont les complications possibles ? 

En dehors des récidives, l’herpès ne cause pas d’autres conséquences graves, sauf chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Lorsqu’une femme a des lésions herpétiques sur le col de l’utérus, dans le vagin ou au niveau des vulves, il est conseillé qu’elle accouche par césarienne pour ne pas contaminer son bébé.

Car la contagion du bébé peut entraîner des séquelles neurologiques, et même entraîner sa mort. 

Comment se fait le diagnostic ?  

Lors de la première poussée, le médecin pose le diagnostic sur la base d'un prélèvement sanguin

Existe-t-il un traitement ? 
  
Des traitements anti-viraux spécifiques existent pour bloquer la multiplication des poussées dès leur apparition.

Des antiseptiques peuvent également être prescrits pour éviter une surinfection. 

Et mon/ma partenaire… 

Le traitement du partenaire est indispensable, et il faut s’abstenir des rapports sexuels sans préservatif tant que la poussée dure.  

Quelques chiffres…  

L’herpès est la première cause de lésions génitales dans les pays développés.

En France, on estime que plus de 2 millions d’adultes, soit 2% de la population adulte sont touchées par l’herpès génital.

Le nombre de récurrence est de 4 par an, après l’année de la première infection mais on observe une tendance à la diminution avec le temps.

 

Haut de page

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×